• 1990 - 1999

     

    Broglie (27) - 17/11/1996 - entre 01h30 et 02h

    Voitures "folles"

     

    L'incident concerne une automobiliste française, Mme Stéphanie Tahon.

    Le 17 novembre 1996, après un court séjour en Normandie, elle revient vers la région parisienne au volant de sa voiture en compagnie d'un ami.

    Il est entre 1h30 et 2h du matin. Sur la route de Broglie, près de Lisieux, en direction de Paris, à la sortie d'un rond-point, le véhicule entre dans un banc de brouillard.

    Au rond-point suivant, une voiture blanche est remarquée sur le bas-côté de la route.

    Mme Tahon et son passager décident de refaire le tour du rond-point pour voir si quelqu'un est blessé dans ce véhicule. En dépassant la route vers Paris les deux témoins distinguent sur celle-ci deux autres voitures à l'arrêt disposées comme si elles voulaient bloquer la circulation.

    Ce sont deux automobiles très basses de type modèles américains 1950. De plus, elles semblent entourées d'un halo blanc.

    Puis les témoins parviennent de nouveau à l'endroit où la voiture blanche se trouvait, pour constater qu'en fait il n'y a personne à l'intérieur.

    Ensuite, quand ils se rapprochent prudemment de la route qui conduit vers Paris, c'est pour constater que les deux voitures ont disparu, ce qui les soulage grandement.

    Très choqués, ils poursuivent leur route avec lenteur, car le brouillard est toujours présent.

    Au bout de dix kilomètres, Mme Tahon aperçoit tout à coup dans son rétroviseur une voiture noire qui arrive à une allure folle, entre 200 et 300 km/h, avec deux phares ronds très puissants, de couleur jaune.

    Ce nouveau venu double la 205 mais avec deux changements de direction anguleux, aberrants, car impossibles à réaliser surtout à cette vitesse énorme.

    Lors du dépassement aucun bruit n'a été entendu.

    Autre chose, quand les deux témoins ont vu les deux voitures, ils ont éprouvé la sensation "d'une étrange sérénité" et que "le temps était figé".

    L'enquêteur affirme que Mme Tahon lui a fait une très bonne impression, d'autant que durant son récit elle est restée calme, lucide et objective.

    Sources : Enquête Joël Mesnard, sur une information de Mme Astrid Fournier abonnée à LDLN, cf. LDLN n°371, février 2004, p.35.  Et Jean Sider : La grande mystification 1/ Mystification et polymorphisme du phénomène Ovni, p.192.

      https://www.youtube.com/watch?v=1qLRGiBTbHc&feature=share&fbclid=IwAR3W9hxLMlnsI37drae6Ik6Ywecg4zyiN62NdydCEhSB0iHdCClP1i3qseE

     

     

    Les "Rêves Éveillés" ou les Cratophanies Multidimensionnelles

     

    Commentaire de Guillaume Chevallier du 22/08/2020 :

    La scénographie de cette Rencontre Rapprochée peut s’interpréter selon la logique onirique, où les véhicules automobiles sont une représentation/transposition de personnes en tant qu'êtres animés.

    La navigation dans le brouillard plante le décor du monde des rêves, qui est intemporel (ressenti du temps figé).

    Cette Rencontre Rapprochée semble s’adresser au Témoin Principal.

    Première Phase & Première Représentation

    Mme Stéphanie Tahon, est confrontée à sa propre destinée dans la vision de la « Voiture Blanche » sortie de la route, et qui l’incarne, elle-même, dans ce « Rêve Éveillé », où elle pressent ou imagine un péril (personne blessée dans la voiture blanche).

    Ce ressenti est si fort qu’elle décide de s’en assurer en revenant sur ses pas (tour supplémentaire du Rond-Point), et aperçoit alors un « Couple de Voitures », de Type Américaines des années 1950 « auréolées », qui paraissent ou voudraient lui barrer la route dans sa progression.

    Ce « Couple  de Voiture » est, peut-être, la représentation/transposition du « Couple de Personnes » qu’elle forme à ce moment-là, avec son Ami qui l’accompagne, vers la Région Parisienne.

    Quoi qu’il en soit, elle et son passager sont soulagés, car dès l’instant qu’ils constatent qu’aucune personne n’est blessée dans la voiture blanche,  le « Couple de Voitures » qui les inquiétait s’est évanoui, par la même occasion, & comme par enchantement.

    La simultanéité des deux constatations suggère fortement, un lien de cause à effet, augurant une solution heureuse avec la disparition du Couple Voitures/Personnes.

    Deuxième Phase & Deuxième Représentation

    Choqué, le couple continue sa progression prudente dans le brouillard sur environ 10 km, avant d’être rattrapé par une Voiture Noire, équipée de deux puissants phares jaunes, qui double leur 205, à une vitesse qui a été estimée entre 200 à 300 km/h par les témoins, et en effectuant une double chicane anguleuse, impossible à réaliser à cette allure, dans le brouillard & le plus grand silence.

    Que peut signifier cette nouvelle « Voiture Noire » dans la logique interprétative des rêves ?

    Sans doute la Personnalisation du Couple, représenté & imagé par les « Deux puissants phares jaunes » les entrainant ainsi vers un « Mystérieux Destin Caché » (sombre = inconnu = occulte = dissimulé) symbolisé par la Couleur Noire.

    Que conclure ?

    Le « Couple de Voitures » Américaines des années 1950 « auréolées », typique de celles des Men-In-Black, (ou MIB = Créatures Polymorphes Endo-Exogènes), symbolise le « Rêve Américain » idéalisé.

    La Clef de cette Rencontre Rapprochée, est probablement à rechercher dans cette « American Way of Life » sacralisée (ou « auréolée »), du « Consumérisme Matérialiste » ou Idéologie Mondialiste, qui, au fil du temps, s'est imposée comme voie de progression unique offerte à la Société Humaine.

     

     

     

      Retour  Tête de Module

    Retour Page d'Accueil